Sélectionner une page

Alors que la majorité socialiste ne cesse de répéter à qui veut l’entendre qu’il n’y a aucun problème de sécurité à Libourne, un nouveau sinistre, vraisemblablement d’origine criminelle, a eu lieu cette nuit vers 00h30 : huit voitures stationnées à proximité de la résidence « Les Jardins d’Abel » avenue de l’Épinette ont été incendiées. Deux libournais ont été intoxiqués en tentant d’éteindre les flammes.

Ce nouvel acte de délinquance à deux jours de la rentrée scolaire a de quoi nous laisser perplexes quant aux réelles motivations de la municipalité en matière de sécurité et de tranquillité publique.

Gonzague Malherbe, conseiller municipal d’opposition, condamne avec la plus grande fermeté cet acte de barbarie gratuite dont les premières victimes sont encore et toujours les libournais qui travaillent et ont besoin de leurs véhicules pour leurs déplacements quotidiens. Il condamne avec la même fermeté la politique de Philippe Buisson et de sa majorité en matière de sécurité, directement responsable de ces actes de délinquance à répétition depuis plusieurs années : ce n’est pas en ignorant un problème qu’on le résout, c’est en s’attaquant à ses causes, et en prenant les mesures qui s’imposent dans l’intérêt général de Libourne et des libournais.

Il est plus que jamais indispensable que la municipalité augmente les crédits alloués à sa Police Municipale pour rendre enfin aux libournais une véritable sécurité, première des libertés.

Gonzague Malherbe